Vous êtes ici : Accueil > Quoi de neuf au collège > Chorale > Conte musical Aider Pauline
Publié : 23 juin 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Conte musical Aider Pauline

Atelier artistique classe de 6ème musique

Aider Pauline

Jeudi 9 avril 2015, à 19h30, au théâtre du Mascaret (Cléon), l’atelier artistique et quelques élèves de la chorale du collège Jacques Brel ont présenté un conte musical « aider Pauline ». Histoire de trois collégiens qui décident d’aider leur amie Pauline qui ne parvient pas à retrouver les dessins de mangas qu’elle a patiemment créés et archivés. C’est Atika qui la première va tenter d’aider son amie. Jules et Inadzio viendront ensuite prêter main forte aux deux filles. Le conte démarre à la manière des « musiciens de Brême » et chacun des acteurs entre à son tour en scène venant compléter le petit groupe, ajoutant sa personnalité, son talent ses idées et son amitié à cette petite équipe solidaire qui peu à peu se constitue en musique.

« Mêler ainsi le théâtre et la musique c’est une riche expérience pour les élèves, qui peuvent user d’une large palette d’expression artistique. Les notes, les mots, les sons, les gestes, les postures, tout est à leur disposition pour traduire leurs émotions. Les 33 élèves qui participent au spectacle ont fait un travail considérable avec l’aide d’Alice Bassié – professeur de l’école de Musique d’Improvisation et de Jazz d’Elbeuf et de Franck Gibaux –professeur de l’association Agogo Percussions.
Je suis toujours impressionnée de constater à quel point chacun veut donner le meilleur de lui-même », explique Delphine Corbière, professeur de musique du collège Jacques Brel.

Le conte musical a ouvert cette année la quinzième « semaine du Réseau de Réussite Scolaire Jacques Brel » (du 9 au 17 avril). Six représentations ont été offertes aux classes du collège et des écoles puis un spectacle, jeudi et vendredi soir, ont été des séances « tout public », donnant ainsi la possibilité aux familles de découvrir en musique comment Pauline a retrouvé les dessins qu’elle a cru volés ! Mais le sont-ils vraiment ?

Franck Meyer

Portfolio automatique :